«J’étais malade et vous m’avez visité»
(Mathieu 25,36)

IMG-20210429-WA0007-1024x576.jpg

Hôpital - Gien

Chapelle-702x1024.jpg

Chapelle - Gien

IMG_20210707_152224-1024x768.jpg

Messe à Gien

Dans notre paroisse du doyenné Giennois Puisaye Berry, les aumôneries d’hôpitaux et de maisons de retraite sont bien présentes:

  • À Gien, dans deux établissements:
    – Au Centre Hospitalier Pierre Dezarnaulds (regroupant l’hôpital et les EHPAD)
    – À la maison de retraite Korian-Santel

  • À Briare à l’hôpital Saint-Jean, et au foyer logements «Les Myosotis»

  • Également à Coullons «La Chanterelle», à Bonny-Sur-Loire «Les jardins de la Loire», à Châtillon-Sur-Loire «Les Près».

Ces aumôneries ont comme référent le Père Marc DOSSOU, curé des 28 clochers.
Elles sont en lien avec le SEM (Service Évangélique des Malades) permettant aux deux structures de s’informer réciproquement: quand une personne est visitée par le SEM passant de son domicile à un établissement, l’aumônerie est informée, et inversement.

unnamed1-1024x576.jpg

Fresque Jean Baptiste (reliant l’hôpital et le nouveau bâtiment Résidence Bapterosses) – Briare

unnamed5-1024x576.jpg

Nouveau bâtiment «Résidence Bapterosses» – Briare

unnamed3-576x1024.jpg

Entrée de l’ancien hôpital – Briare

unnamed2-576x1024.jpg

Entrée de l’ancien hôpital – Briare

unnamed4-576x1024.jpg

Chapelle St Jean le Baptiste – Briare

Ces aumôneries sont reconnues par les directions des établissements.
De fait d’obédience catholique, elles ont aussi pour mission de permettre à tout patient ou résident d’être mis en contact avec une personne de sa religion quelle qu’elle soit.

Parfois, les personnes séjournant dans ces établissement ne savent pas qu’elles peuvent rencontrer un membre de l’équipe d’aumônerie; ni qu’elles peuvent demander la visite d’un prêtre pour recevoir un sacrement, notamment le sacrement de réconciliation ou le sacrement des malades.
Ni qu’elles peuvent vivre l’Eucharistie à une fréquence variable selon les établissement, ou recevoir la Communion dans leur chambre.
Pourtant, combien il est essentiel que chacun le sache, et le diffuse autour de lui !

chapelle3-768x1024.jpg

Vue d’une chambre – Gien

Retraite-St-Benoit-1024x768.jpg

Recollection Gien – Briare

unnamed0-576x1024.jpg

Hôpital – Gien

En effet, l’entrée dans un EHPAD est le plus souvent une rupture. Quitter la maison, un jardin, s’éloigner de sa famille, de ses voisins, de ses amis, laisser un animal de compagnie, ne se fait pas sans mal ! Aussi, cette proposition de continuer de vivre sa foi avec d’autres, ou, pour ceux qui n’ont pas la foi, pouvoir parler à quelqu’un de sa souffrance, du sens ou du non-sens éprouvé de la vie, de l’incompréhension, voire de la révolte, est infiniment précieux.
Il en est de même pour l’hospitalisation: le soin du corps est certes important, mais qu’en est-il du soin de l’âme ?
Bien sûr, la gentillesse, la bienveillance et la délicatesse des soignants aident à vivre ce temps difficile, mais combien la visite d’un membre d’aumônerie peut être réconfortante ! Elle est un moment où peuvent se déposer parfois des question existentielles ou des fardeaux trop lourds.
Les aumôneries sont également à la disposition des familles, ainsi que des membres du personnel.

L’aumônerie est constituée d’un aumônier, mais aussi et surtout de bénévoles qui forment une équipe. Chacun a le souci de se former en liaison avec le service diocésain de la pastorale de la santé.
Le besoin en bénévoles est grand !

Vous souhaitez avoir des renseignements, ou vous souhaitez consacrer du temps à cette mission ?

Vous pouvez contacter :

Gien :
Briare :
Mme Delbeke Sabine (aumônière) :
Mme Goncalves Maria (aumônière) :